Top 10 des technologies pour les personnes souffrant d’Alzheimer

top-10-technologie-senior-alzheimer

Top 10 des technologies pour les personnes souffrant d’Alzheimer

 

Vivre avec la maladie d’Alzheimer n’est pas facile, tant pour la personne atteinte que ses proches et ses soignants.

Avec les avancées technologiques, de nouvelles pratiques et des dispositifs innovants permettent aujourd’hui de faciliter la prise en charge des malades d’Alzheimer afin de leur prodiguer des soins de qualité ainsi qu’une meilleure condition de vie.

Vous trouverez ici le top 10 des technologies pouvant aider les personnes atteintes de cette maladie et leurs soignants.

 

1.     Les montres intelligentes

Les montres spécialement conçues pour Alzheimer sont des gadgets pratiques au quotidien.

Portées par le patient, ce sont des montres intelligentes qui aident à se situer dans le temps et à faire la distinction entre le jour et la nuit.

Elles peuvent également aider à prendre les médicaments.

Selon le modèle, la montre peut être connectée à une application mobile installée sur les Smartphones des aidants familiaux ou des soignants. Intelligente, elle peut également prévenir les proches en cas de chute ou d’égarement.

 

2.     Les systèmes de communication innovants

La nouvelle technologie a permis de mettre au point des systèmes de communication plus efficaces entre les malades et la famille.

Par exemple, les Smartphones pour les patients sont dotés d’un répertoire préprogrammé, d’un assistant vocal qui permettra aux patients d’appeler sans composer un numéro, ou encore des applications permettant de partager les émotions et les ressentis.

Les personnes souffrant d’Alzheimer ont en effet plus que besoin de soutien, d’échange et de vie relationnelle pour stimuler leur cerveau.

 

3.     Les applications de stimulation cognitive

Il existe aujourd’hui bon nombre d’applications d’entraînement cérébral, favorisant la stimulation des fonctions cognitives et l’exercice de la mémoire de manière régulière.

Il s’agit de supports accessibles à tous, aussi bien chez soi qu’avec l’aide de soignant, qui permettent de varier les exercices et de les adapter au niveau cognitif de chaque personne.

Le programme EDITH, développé par Dynseo, est une application d’entraînement cérébral, sur tablette, pour seniors ayant des troubles cognitifs plus ou moins avancés.

Il comporte plus de 30 jeux ludiques et culturels pour stimuler la mémoire et les fonctions cognitives sans aucune mise en échec (quiz de culture générale et de musique, jeux de réflexes et de logiques…).

Tous les jeux ont été développés en collaboration avec des professionnels de la santé (ergothérapeutes, neuropsychologues…) de manière à proposer du contenu adapté.

Les utilisateurs peuvent adapter le niveau de difficulté de chaque jeu.

 

4.     Les dispositifs de tracking et GPS

Les personnes souffrant d’Alzheimer sont les plus à risque de s’égarer ou de se perdre. Les dispositifs de tracking sont des systèmes qui assurent la sécurité du malade.

Ils peuvent donner l’alerte et permettront aux soignants ou à la famille de retrouver le malade en cas d’égarement. Ils permettent entre autres de localiser la personne en temps réel.

Ces dispositifs peuvent être portés comme un bracelet ou faisant partie de la montre intelligente, d’un téléphone ou d’un capteur.

5.     Les systèmes de surveillance pour les appareils électriques

Ils sont destinés aux malades qui peuvent se retrouver seuls par moment sans leurs aides-soignants ou proches.

Ce sont des petits gadgets souvent installés au mur et qui permettent de signaler si le malade a par exemple oublié d’allumer ou d’éteindre un appareil électrique qu’il a utilisé.

Ainsi, les proches ou les soignants peuvent prendre les mesures nécessaires si les dispositifs se déclenchent.

6.     Les assistants robots

Pour aider les soignants à prendre en charge les malades, les assistants robots sont conçus pour effectuer des tâches récurrentes au quotidien.

Ils ne sont pas là pour remplacer les humains, mais peuvent effectuer certaines tâches quand les soignants sont occupés ou s’absentent par moment.

Ils peuvent par exemple rappeler la prise de médicaments, alerter en cas de danger, appeler les soignants en cas d’urgence, etc.

7.     Les systèmes automatisés à domicile

Ce sont des dispositifs facilitant la vie au quotidien pour les malades.

Ils s’apparentent à la domotique et peuvent également servir à assurer leur sécurité.

Il s’agit de systèmes automatisés évitant le plus possible aux malades de faire des tâches pouvant les mettre en danger.

Ils permettent par exemple d’éteindre ou d’allumer la lumière, de régler le thermostat, de verrouiller la porte en cas de danger, de détecter de la fumée, de donner l’alerte ou de signaler l’heure du coucher et du réveil, etc.

8.     Les caméras de surveillance

Cela fait partie des dispositifs de sécurité à distance permettant aux soignants et à la famille d’avoir un œil sur le malade.

Ce système surveille les mouvements, faits et gestes du malade d’Alzheimer et peut alerter en cas de situation anodine. Certaines caméras sont dotées d’une technologie innovante, elles peuvent disposer d’un assistant vocal.

Généralement, elles sont posées dans la chambre du malade ou dans la pièce de vie.

9.     Les piluliers

Les piluliers offrent une meilleure gestion des médicaments. Si les modèles classiques proposent un calendrier par semaine, d’autres sont dotés de technologie innovante, capable d’émettre un signal pour rappeler la prise de médicaments ou de transmettre un signal à la montre intelligente.

Ce type de technologie peut à la fois aider le soignant qui peut être pris à d’autres occupations.

Il permet de rappeler l’administration des soins aux patients. En cas d’oubli, les piluliers peuvent émettre un son ou envoyer des signaux lumineux.

10. Les messages de stimulation

Les personnes souffrant d’Alzheimer ont constamment besoin d’activités ou encore de matières qui permettent de stimuler leur cerveau.

Parmi les matières de stimulation qui peuvent aider un malade à se sentir bien au quotidien figurent les messages d’attentions enregistrés par leurs proches.

À cet effet, il existe des appareils ou encore des dispositifs capables de diffuser ces messages dans toute la maison. De cette façon, le malade ne se sentira pas seul. Ces messages peuvent être aussi des messages de rappel : se coucher, prendre des médicaments, etc.

Conclusion:

Comme nous venons de le voir, il existe désormais une multitude de services et produits qui peuvent faciliter le quotidien des seniors touchés par Alzheimer. Les avancés de la recherche médicale, de la compréhension de cette maladie et la prise en compte des problématiques des malades et des aidants a permis de développer toutes des applications et produits adaptés à cette pathologie. Alors même si certains seniors restent réfractaires aux nouvelles technologies il ne faut surtout pas hésiter à les utiliser.