Prendre une Assurance vie en tant que senior ?

Prendre une Assurance vie en tant que senior ?

 

Au-delà de 70 ans, la sécurisation des placements ainsi que la préparation de la succession sont les principales préoccupations des seniors.
De part son attrait fiscal, l’Assurance vie peut être définie comme un placement par excellence et un dispositif adapté à ses besoins.
L’objectif étant de se constituer un capital moyennant des versements ponctuels ou périodiques de primes ou de transmettre un patrimoine à un autre bénéficiaire que soi-même en ne payant pas ou en ne payant qu’un minimum d’impôt.

Assurance vie : le fonctionnement ?

Pour souscrire à une assurance-vie, deux possibilités s’offrent à vous, quel que soit votre âge ( jeune ou sénior ) :
– Opter d’investir en fonds en euros également appelés fonds garanti dont le principal avantage est d’être un placement ne comportant aucun risque de diminution
– Choisir de faire un placement à haut rendement, toutefois aléatoire, en terme de gain sur les Unités de compte représentant des marchés financiers différents.

L’obligation de l’assureur étant d’octroyer une rente ou un capital au souscripteur à la fin du contrat s’il est en vie, sinon, de transmettre le capital épargné au(x) bénéficiaires(s) prédéfini(s) par celui-ci ou aux héritiers, le cas échéant.

 

Assurance vie : les critères du contrat pour un senior ?

 

Quand vous dépassez un certain âge, plus précisément 70 ans, votre souscription à une Assurance-vie est exposée à un risque de refus de la part des assureurs. Toutefois, même en cas d’acceptation, la soumission Assurance vie pour un senior doit être justifiée quant à son utilité actuelle pour le contractant par celui-ci même, d’une part et par les héritiers, d’une autre part comme le prévoit la Cour de cassation.

 

Assurance vie : les avantages pour les seniors ?

 

Les avantages de l’assurance vie pour les seniors sont considérables et sont notamment d’ordre fiscal et financier.

 

En effet, en souscrivant à une assurance-vie après les 70 ans, dans le cadre de la transmission d’un patrimoine, d’une part, les sommes versées ainsi que la totalité des intérêts ou des plus-values générées sont exonérées de droits de succession à hauteur de 30 500 euros, et d’une autre part, après l’application de l’abattement successoral, une taxation réduite est appliquée selon le degré de parenté.

 

Force est de souligner que plus les versements sont entamés tôt une fois le cap des 70 ans est passé, plus les sommes en jeu sont considérables. En outre, plus la durée d’épargne est longue, plus importantes seront les plus-values exemptes de droit de succession.

 

Par ailleurs, les avantages fiscaux des versements effectués après le soixante-dixième anniversaire se cumulent avec ceux appliqués aux versements intérieurs à cette date.

Pour résumer, si vous avez de la trésorerie ou souhaitez transmettre à vos enfants en bénéficiant d’exonération, il est vivement conseiller de se pencher sur l’assurance-vie. Votre banquier pourra être à même de vous informer même si généralement son objectif sera de vous « vendre » les assurance-vie de sa banque. Avant de vous lancer consultez les nombreux sites internet spécialisés où vous trouverez beaucoup d’informations sur l’assurance-vie.

https://argent.boursier.com/epargne/assurance-vie

https://www.net-investissement.fr/nos-conseils/financier/nos-guides-financiers/assurance-vie/5-risques-d-un-placement-en-assurance-vie-a-eviter-1722.html

https://www.lepoint.fr/dossiers/economie/special-placements/assurance-vie-les-20-erreurs-a-eviter-03-10-2013-1738563_797.php

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire